Tout comme on ne peut confisquer l’Histoire, on ne peut interdire à la beauté de se manifester au grand jour. Si vous voulez tutoyer l’Histoire à chaque détour; baigner dans un espace trois fois sacré; humer l’odeur des figuiers et des oliviers plusieurs fois centenaires; vous abriter à l’ombre de ses mille églises et mosquées, faites un tour en Palestine.

Terre de tous les croyants, la Palestine ouvre ses bras à tous ceux qui savent l’étreindre et partager la douleur de son peuple meurtri. Terre triplement glorifiée et blessée, la Palestine puise sa force et sa faiblesse dans ses racines lointaines.

La Palestine est revendiquée par les Juifs, les chrétiens et les musulmans, mais aussi par d’autres groupes minoritaires comme les Druzes et les Bahaï. Elle abrite des centaines de lieux saints comme la mosquée Al-Aqsa, le Dôme du Rocher, le Mur occidental, l’Eglise du Saint Sépulcre à Jérusalem, l’Eglise de la Nativité et le Champ des bergers à Bethléem, le Tombeau des Patriarches ou Haram al-Ibrahim à Hébron, et bien d’autres trésors qui ont été découverts suite aux différentes campagnes de fouilles – des campagnes fructueuses qui dévoilent chaque jour un pan inconnu de ce pays mystérieux.

La Palestine a toujours été un centre politique, culturel, social, et spirituel. Autour de 3000 avant J.-C., ce sont les Cananéens et les Philistins qui ont été parmi les premiers à habiter la Palestine et ont laissé des traces de leur civilisation.

En Palestine, tant des peuples que des civilisations sont passés par là : les Jébuséens, les Araméens, les Moabites, les Amorites, les Nabatéens, les Pharaons, les Perses, les Romains, les Musulmans, les Croisés, les Ottomans, les Britanniques…

Depuis 1948 – la création de l’État d’Israël sur 78% de la Palestine -, et 1967 – l’occupation militaire par Israël des 22% restant aux Palestiniens (la Cisjordanie et la Bande de Gaza) – jamais un conflit n’a fait couler autant d’encre.

On visite la Terre Sainte pour ses lieux saints des trois religions monothéistes, pour ses sites archéologiques et ses monuments riches d’Histoire. Un pays à la multiplicité de milieux naturels : désert, montagnes, vallées verdoyantes, mer… Pays de senteurs, de couleurs et d’ambiances… Pays où la chaleur se lit aussi dans l’accueil de sa population.

On visite aussi la Palestine pour découvrir et mieux comprendre une situation d’injustice absurde qui continue à diviser le monde. Et, d’autre part, pour manifester une solidarité avec les habitants de cette terre. La sainteté de leur pays leur a apporté depuis les temps anciens beaucoup de souffrances et de déchirements, provoqués par les occupations successives. On visite cette région pour affirmer notre attachement à la justice, la liberté, le respect des droits de l’Homme et de la démocratie, qui sont les valeurs fondatrices de notre humanisme, et pour encourager le respect et la compréhension entre les peuples et les civilisations.

Pour le résumer en une phrase :

Un voyage dans cette région est une expérience unique, où passé, présent et futur s’entrecroisent pour offrir un voyage aux multiples dimensions, non seulement culturelles et religieuses, mais aussi sociales et politiques.

Comments are closed.