Voyager en Terre Sainte et un moyen de découvrir la réalité quotidienne d’hommes, de femmes et d’enfants vivant dans une situation intolérable et profondément injuste.

Nous nous engageons à vous garantir les meilleures prestations lors de votre voyage. Nous vous invitons à respecter un contrat moral dont nous vous donnons ici les termes. Il ne s’agit pas de culpabiliser le visiteur que vous êtes, mais bien d’essayer de maintenir un environnement naturel et humain sain, sécurisé/sûr et honorable pour tous. Le tourisme responsable n’est pas un effet de mode ou un gadget de « marketing », c’est une nécessité impérative. Pour nous, un monde inaltéré est notre fond de commerce, une population accueillante qui reconnaît dans le tourisme une ressource économique suffisante pour respecter sa dignité et son cadre de vie, constitue un grand pas en avant…

Tolérance et respect de la différence :

Respecter autrui revient à accepter ses différences, c’est-à-dire admettre que l’autre se pose comme extérieur à nous tout en étant aussi digne que nous.

Lorsque nous allons à la rencontre de l’autre en voyageant, il est important de prendre conscience et respecter la différence culturelle et de s’en enrichir

Hla Tours adhère à la vision de l’Initiative Palestinienne pour un Tourisme Responsable

L’Initiative Palestinienne pour un Tourisme Responsable (IPTR) est un réseau d’organisations, d’associations et d’organismes publics œuvrant en faveur d’un tourisme responsable en Terre Sainte et soutenant cette approche du tourisme. Nous entendons transformer les caractéristiques actuelles du tourisme en Terre Sainte en encourageant les pèlerins et visiteurs à inclure les villes et villages palestiniens dans leur itinéraire afin de parvenir à une distribution plus équitable des revenus du tourisme entre toutes les personnes de la région. Convaincus que les touristes comme leurs hôtes peuvent s’enrichir des rencontres humaines faites à cette occasion, nous invitons les voyageurs à aller à la rencontre du peuple palestinien et à découvrir sa culture. Nous nous efforçons de créer des opportunités pour que les communautés locales soient impliquées dans les activités touristiques et puissent en retirer des revenus équitables. Nous pensons que la protection et la préservation de l’environnement est de la plus haute importance, et nous cherchons, en conséquence, à développer des services touristiques respectueux de l’environnement. Nous appelons tous les acteurs du secteur à s’engager dans des pratiques responsables et à renoncer à toute forme d’exploitation. Notre objectif est de promouvoir, en Palestine, un tourisme juste et responsable qui profite au peuple palestinien, aux pèlerins, aux touristes et à toute autre partie prenante au tourisme dans ce pays, sans pour autant nuire aux communautés locales.

LE CODE DE CONDUITE

A. Les voyageurs qui visitent la Terre Sainte

Préparation

Lorsque vous préparez un voyage en Palestine, nous vous conseillons de tenir compte des points suivants :

1. Choisissez un itinéraire “équilibré” qui vous permette de visiter et de séjourner dans différents lieux.

2. Informez-vous et documentez-vous en lisant des guides, des récits de voyage, des articles de presse sur les événements récents.

3. Prenez contact avec des Palestiniens afin d’obtenir des informations récentes sur la situation actuelle, la sécurité, l’histoire, la culture et les us et coutumes.

4. Envisagez votre voyage avec la volonté d’apprendre et pas seulement d’observer. Débarrassez-vous de vos préjugés.

Votre voyage

Lorsque vous voyagez en Palestine, le fait d’adopter une attitude ouverte et respectueuse vis-à-vis des gens que vous rencontrez, de l’environnement et des communautés qui vous accueillent, contribuera à rendre votre voyage – bénéfique pour vous-même comme touriste ainsi que pour la population locale.

5. Votre attitude :

- Respectez la culture locale et apprenez à la connaître. Bien qu’il soit généralement bienvenu de prendre des photos, soyez attentifs à la sensibilité des gens que vous voulez photographier : demandez toujours leur accord.

- Soyez attentif aux coutumes locales. Respectez les codes vestimentaires et habillez-vous de façon décente.

- Entrez en contact et passez du temps avec la population locale. Soyez conscients que vos propres valeurs culturelles peuvent différer des siennes. Par exemple, ils peuvent avoir des conceptions différentes du temps, de l’espace privé, de la façon de communiquer et de la société. Ils n’ont pas tort ou ne sont pas “inférieurs”, ils sont juste différents.

6. Votre comportement :

- Gardez-vous de réactions émotionnelles et immédiates, par exemple en donnant de l’argent par compassion. Cela peut être offensant.

- Assurez-vous de rencontrer des communautés locales défendant le respect de leur dignité et n’hésitez pas à discuter avec elles.

- Si vous voulez soutenir ces communautés, faites-le de façon responsable, sans les encourager à modifier leurs habitudes pour adopter les vôtres.

- Lorsque vous visitez les lieux saints, faites-vous guider par les membres des différentes communautés religieuses.

7. Votre usage des ressources naturelles :

- Coopérez avec la population locale pour la conservation des ressources naturelles, précieuses. Engagez-vous à les utiliser de façon parcimonieuse dans la mesure du possible.

- Soyez disposés à vivre selon les standards locaux plutôt qu’à espérer les mêmes conditions que dans votre ville ou votre pays.

8. Soutenez l’économie locale :

- Sachez apprécier les compétences locales et rétribuez-les de façon adéquate.

- Achetez des produits locaux.

- Contribuez à ce que le tourisme ait des retombées positives pour la communauté locale.

- Utilisez les moyens de transport , les guides , les logements et les restaurants locaux, achetez sur les marchés locaux afin d’encourager l’économie locale. Donnez des pourboires là où c’est la règle.

9. Souvenez-vous que les gens que vous rencontrez vivent sous occupation militaire israélienne depuis de nombreuses années. Soyez-y attentifs lorsque vous discutez de la situation avec eux et écoutez leur point de vue.

10. Prenez pour modèle la façon de voyager des pèlerins : prenez votre temps et essayez de partager la vie quotidienne des gens du lieu.

De retour chez vous

Lorsque vous rentrez d’un voyage en Palestine n’hésitez pas à partager vos expériences avec vos amis et -votre entourage. Vos hôtes palestiniens seront particulièrement heureux de savoir que vous vous souvenez d’eux et que vous parlez de leur façon de vivre comme de vos propres découvertes. De cette façon, vous renforcerez le côté humain du tourisme et les bénéfices apportés aux communautés et aux individus.

11. Partagez votre expérience :

- Songez à créer des liens entre votre communauté et la communauté que vous avez visitée.

- Racontez l’histoire des gens que vous avez rencontrés.

- Si vous avez voyagé en groupe, partagez entre vous et faites une évaluation de votre voyage.

- Partagez votre expérience avec votre famille, informez votre communauté, écrivez des articles.

 12. Respectez les engagements que vous avez pris durant votre voyage :

- Souvenez-vous des promesses que vous avez faites aux gens sur place et respectez-les.

- Gardez dans vos pensées les gens rencontrés, priez pour eux et mobilisez-vous pour eux lorsque c’est nécessaire.

13. Laissez-vous enrichir par les expériences que vous avez vécues :

- Remettez en question vos préjugés, aussi bien ceux que vous aviez avant votre voyage que ceux qui peuvent s’être formés lors de votre séjour à l’étranger.

- Sachez faire face aux préjugés et à l’injustice lorsque vous y êtes confrontés.

14. Agissez :

- Informez-vous sur les relations qu’entretient votre pays avec le Moyen-Orient et ses responsabilités dans la situation actuelle. Interpellez votre gouvernement lorsque son attitude vous semble injuste.

- Réagissez lorsque vous êtes confronté à des affirmations et des jugements avec lesquels vous n’êtes pas d’accord. Par exemple dans des brochures touristiques, dans des médias qui manquent d’objectivité, ou lors de conversations qui expriment des clichés au sujet de la situation en Palestine.

B. Le secteur palestinien du tourisme

Tandis que la Palestine a été une destination pour les voyageurs pendant plusieurs siècles, le développement d’une industrie du tourisme offrant des services à un grand nombre de touristes est assez récent. En effet, de nouvelles capacités d’accueil supplémentaires continuent à voir le jour. Malgré cela, nous pensons que le temps est venu de travailler en faveur d’un développement durable du secteur. Par conséquent, en tant que représentants du Ministère du Tourisme et des Antiquités ainsi que des organismes privés, associations et organisations de la société civile, nous demandons à toutes les parties prenantes du tourisme en Palestine de s’engager à respecter les pratiques et les politiques introduites dans ce Code de Conduite.

Votre comportement envers les touristes: traitez les honnêtement et avec respect.

1. Respectez les croyances religieuses des visiteurs et la liberté de culte. Soyez sensibles à la diversité culturelle. Respectez les coutumes vestimentaires et les préférences alimentaires des visiteurs.

2. Guides touristiques : donnez aux touristes des informations précises et utiles qui couvrent les dimensions religieuse, culturelle et sociale de la Palestine. Ne vous contentez pas de raconter les histoires que les visiteurs veulent entendre ou de reprendre des stéréotypes. Au contraire, confrontez les visiteurs à différentes interprétations. Soyez conscients de votre rôle unique en tant que guide touristique : les visiteurs tireront des conclusions à propos des Palestiniens sur la base de votre comportement.

3. Communautés locales, guides et employés du secteur touristique : aidez les touristes quand ils en ont besoin. Soyez hospitaliers. Interagissez avec les visiteurs au niveau humain, ne limitez pas vos contacts à des échanges économiques et pécuniaires.

4. Autorités publiques : la police du tourisme et les autres organes officiels doivent traiter les touristes avec respect.

5. Autorités publiques et communautés locales : efforcez-vous d’empêcher des comportements irresponsables et négatifs vis-à-vis des touristes, tels que la mendicité et le vol.

Votre responsabilité envers les communautés locales. Gardez à l’esprit que les entreprises locales sont responsables envers les personnes qu’elles emploient et les communautés dont elles utilisent les ressources.

6. Versez des salaires équitables.

7. Distribuez les revenus équitablement entre les producteurs, les fournisseurs, les vendeurs et les intermédiaires.

8. Vendez des produits et des objets d’artisanat local ou national aux touristes. Veillez à mettre en place les standards du commerce équitable.

9. Développez des moyens de communication et des opportunités d’interaction entre les Palestiniens et les touristes.

Soutenez les échanges culturels et humains, ils permettront d’augmenter les bénéfices liés au tourisme pour les communautés palestiniennes.

10. Favorisez l’implication des communautés locales dans le tourisme, comme le logement chez l’habitant, etc.

11. Favorisez la mise en réseau des Eglises et des organisations internationales pour présenter le point de vue palestinien ; ceci afin d’offrir une vision alternative au discours israélien auquel sont habitués les visiteurs.

Améliorez l’offre touristique palestinienne : créez de nouveaux itinéraires, proposez des circuits originaux, et faites-en la promotion auprès des touristes.

12. Développez les compétences professionnelles du personnel de l’industrie du tourisme ainsi que ses connaissances de l’identité et de l’histoire palestinienne. Sensibilisez les personnes qui sont en contact avec les touristes (guides, chauffeurs de taxi, familles d’accueil, etc.).

13. Intégrez la culture et la sauvegarde du patrimoine dans les programmes touristiques. Améliorez l’image de la Palestine en organisant des festivals, des conférences, des ateliers, et utilisez ces événements afin d’encourager les touristes à séjourner plus longtemps en Palestine.

14. Améliorez la promotion de l’artisanat local et des produits nationaux.

15. Attirez l’attention sur le fait que les programmes des agences de voyages palestiniennes doivent inclure les différents aspects de la Palestine , c’est-à-dire la religion, l’économie, la politique, le patrimoine culturel et les loisirs

Notre responsabilité vis-à-vis de l’environnement

16. Faites en sorte que les activités des hôtels, maisons d’hôtes et restaurants soient en accord avec les principes écologiques, et informez vos invités sur les normes auxquelles vous vous conformez. Sensibilisez les Palestiniens aux questions environnementales et offrez un service respectueux de l’environnement.

Des pratiques responsables dans l’industrie du tourisme

17. Augmentez la transparence dans les pratiques d’entreprise et pratiquez une saine concurrence qui ne nuise pas aux valeurs du tourisme.

18. Les touristes ont droit à des prix équitables et à un séjour des plus agréables.

L’établissement du Code de Conduite

Le Code de Conduite a été rédigé à la suite de consultations approfondies, au niveau local et international, menées auprès des organisations et des particuliers qui se sont engagés en faveur d’un tourisme responsable, et de la justice. C’est un document ‘vivant’ qui invite l’engagement, les commentaires et les réactions, pour être continuellement amélioré, afin d’atteindre ses objectifs. Vous pouvez nous aider à l’améliorer en envoyant vos réactions

Pour rappel

Le tourisme durable

Il consiste, selon l’Organisation Mondiale du Tourisme, « à répondre aux besoins des touristes et à ceux des communautés d’accueil tout en protégeant l’environnement et en développant des opportunités pour le futur ».

Le tourisme « intégré »

Il repose sur l’intégration des activités touristiques à la vie locale et au service du développement. Précurseur du tourisme durable, il s’oppose au tourisme enclavé.

Le tourisme équitable

C’est un concept récent qui se réfère à celui du commerce équitable. Il propose une rémunération correcte de tous les acteurs directs et indirects qui travaillent pour vous. Le but est de réduire les aléas du commerce entre les régions consommatrices riches et les régions productrices pauvres. Il faut rappeler qu’en moyenne, sur un forfait payé environ 800 euros, seuls 150 euros restent dans le pays d’accueil, alors que la différence va dans la poche des intermédiaires.

Le tourisme alternatif

Il met en avant tous les éléments qui constituent l’identité d’un pays. Il suppose que les activités soient gérées majoritairement par les populations locales.

L’écotourisme

C’est un concept créé pour décrire un voyage de découverte dans une nature préservée avec la visite de milieux naturels relativement intacts. L’une des bases de l’écotourisme est la conservation du milieu naturel, assortie d’une aide financière ou d’une contribution technique volontaire. Le but est de soutenir un développement économique régional durable dans le respect de la faune, de la flore et des cultures traditionnelles.

Le tourisme citoyen

Il se définit par certaines associations militantes qui n’hésitent pas à boycotter des pays ou des régions qu’ils jugent politiquement incorrects. L’introduction des touristes dans les zones naturelles inhabitées, habitées par des populations ayant un mode de vie de forme tribale ou ayant un caractère environnemental exceptionnel, doit se faire par petites unités afin de limiter les perturbations autant que faire se peut.

Toucher avec les yeux

Ne prenez pas de photos de personnes isolées sans en avoir reçu l’autorisation. N’acceptez pas de payer pour faire une photo car cela induit des habitudes mercantiles peu reluisantes. Il est conseillé de ne promettre l’envoi de photos aux personnes concernées que si vous pouvez respecter cet engagement (envoi par mail par ex.)

Respecter la différence

C’est accepter l’idée selon laquelle l’évolution des rapports sociaux évolue dans le même sens mais avec des décalages dans le temps. Notre culture n’est pas le centre du monde ni une référence exportable. Accepter ce principe, c’est dénouer beaucoup de problèmes qui font « notre » actualité internationale. Les préjugés et les jugements hâtifs d’occidentaux doivent être laissés de côté. Le monde n’est pas unipolaire. Faire preuve d’humilité, abandonner le principe du client souverain permet souvent de nouer des contacts chaleureux. Eviter de « connaître les réponses » en perpétuant l’habitude de poser des questions anecdotiques. Avant de partir vous pouvez vous informer en prenant le temps de lire quelques ouvrages.

Comments are closed.