Hla Tours s’engage à vous garantir les meilleures prestations lors de votre voyage, au prix le plus juste pour le voyageur ainsi que pour les populations locale.

Notre philosophie est que chaque acteur lié à nos voyages soit rémunéré correctement et qu’il puisse vivre dignement de son activité.

Nous vous invitons à respecter un contrat moral afin d’essayer de maintenir un environnement naturel et humain sain, indispensable au développement du tourisme dans une région.

 Pour rappel

Le tourisme durable :

L’expression tourisme durable décrit généralement toutes les formes de tourisme alternatif

qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) d’un territoire à l’attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts négatifs qu’ils pourraient générer.

Le tourisme alternatif

Il met en avant tous les éléments qui constituent l’identité d’un pays. Il suppose que les activités soient gérées majoritairement par les populations locales.

Tourisme alternatif et responsable. Voyager autrement, voyager juste est possible

pour la Terre Sainte, nous voulons du tourisme alternative une dimension humaine, culturelle, géographique, et surtout solidaire. Voyager juste en rencontrant la population locale, s’intéresser au droit de l’homme et a la justice sont des manières à soutenir la paix, rapprocher les peuple, soutenir la démocratie et contribuer à reconstruire un monde plus juste.

Un autre tourisme est possible; le tourisme alternatif, équitable, solidaire et voyager autrement, c’est aussi soutenir le développement durable, le commerce Equitable et c’est une prises de conscience

Tourisme responsable

Le tourisme responsable, ou tourisme éthique, est un type de tourisme alternative, ayant pour objectif :

le développement économique et l’épanouissement des populations locales (par l’implication dans l’économie locale, une rémunération juste et stable des partenaires, des conditions de travail décentes, des échanges de connaissances et de bonnes pratiques…).

la préservation à long terme des ressources naturelles, culturelles et sociales donc le tourisme durable.

une rencontre authentique entre les voyageurs et les populations locales

Aujourd’hui, de nombreux voyageurs sont sensibles à l’impact de leur périple sur la région qui les attire, et expérimentent de nouvelles formes de voyages. Ils cherchent à être cohérents avec les principes citoyens qu’ils appliquent chez eux, mais aussi à améliorer la qualité de leurs vacances, pour faire du voyage une expérience authentique

Le tourisme équitable

Notre ambition spécifique est d’assurer aux communautés vivant sur les lieux du tourisme une part équitable des revenus qu’il génère, et de concilier le tourisme avec leur développement durable. Concrètement, cela débouche sur un ensemble de critères visant au respect des habitants et de leur mode de vie, à une véritable rencontre entre les touristes, visiteurs et ces habitants, à la durabilité des progrès amenés par le tourisme.

En Terre Sainte, nous œuvrons en faveur d’un tourisme responsable. Nous entendons transformer les caractéristiques actuelles du tourisme en Terre Sainte en encourageant les pèlerins et visiteurs à inclure les villes et villages palestiniens dans leur itinéraire afin de parvenir à une distribution plus équitable des revenus du tourisme entre toutes les personnes de la région. Convaincus que les touristes comme la population locale peuvent s’enrichir des rencontres humaines faites à cette occasion, nous invitons les voyageurs à aller à la rencontre du peuple palestinien et à découvrir sa culture et sa situation.

Nous faisons aussi en sorte que les touristes ont des prix équitables et un séjour des plus agréables

L’écotourisme ou le tourisme vert : est une des formes du tourisme durable. L’écotourisme est un voyage responsable dans des environnements naturels où les ressources et le bien-être des populations sont préservés ».

Nous encourageons nos partenaires, hôtels, maisons d’hôtes, restaurants, société du transport etc.. D’être en accord avec les principes écologiques, en respectant des normes écologiques en offrant des services respectueux de l’environnementTourisme solidaire

Dans ce sens, l’activité touristique est respectueuse de l’environnement naturel et culturel, privilégie la rencontre et l’échange, participe de manière éthique au développement local.

« Le tourisme solidaire, est un réseau d’information spécialisé sur la solidarité il s’inscrivant à la fois dans une perspective « responsable » et « équitable », mais plus directement associé à des projets de solidarité : soit que le voyagiste soutienne des actions de développement, soit qu’une partie du prix du voyage serve au financement d’un projet de réhabilitation ou d’un projet social. » en Palestine le tourisme solidaire va sur tout, de la découverte de la situation quotidienne, rencontrer la société civile, les organisations Israélienne et palestinienne qui ouvre pour une paix juste entre les deux peuple. C’est aussi au retour témoigner de ce qu’on découvert. C’est ouvrer a l’établissement d’une paix juste ou droit et la dignité de chaque être humain est respecté.

Le tourisme citoyen

Il se définit par certaines associations militantes qui n’hésitent pas à boycotter des pays ou des régions qu’ils jugent politiquement incorrects. L’introduction des touristes dans les zones naturelles inhabitées, habitées par des populations ayant un mode de vie de forme tribale ou ayant un caractère environnemental exceptionnel, doit se faire par petites unités afin de limiter les perturbations autant que faire se peut.

Le tourisme « intégré »

Il repose sur l’intégration des activités touristiques à la vie locale et au service du développement. Précurseur du tourisme durable, il s’oppose au tourisme enclavé.

Toucher avec les yeux

Ne prenez pas de photos de personnes isolées sans en avoir reçu l’autorisation. N’acceptez pas de payer pour faire une photo car cela induit des habitudes mercantiles peu reluisantes. Il est conseillé de ne promettre l’envoi de photos aux personnes concernées que si vous pouvez respecter cet engagement (envoi par mail par ex.)

Respecter la différence

C’est accepter l’idée selon laquelle l’évolution des rapports sociaux évolue dans le même sens mais avec des décalages dans le temps. Notre culture n’est pas le centre du monde ni une référence exportable. Accepter ce principe, c’est dénouer beaucoup de problèmes qui font « notre » actualité internationale. Les préjugés et les jugements doivent être laissés de côté. Faire preuve d’humilité, abandonner le principe du client souverain permet souvent de nouer des contacts chaleureux.

Comments are closed.